GDR RESANET (2018-2023)

RÉactions, Structure et Astrophysique Nucléaire: Experiences et Théories (RESANET)

La physique nucléaire fondamentale s’intéresse aux propriétés quantiques et statistiques du noyau atomique et aux symétries fondamentales. Elle constitue un terrain d’investigation du problème à N corps et des approches effectives et elle s’enrichie naturellement des études qui sont menées auprès des accélérateurs. Elle est également liée à de nombreuses disciplines puisqu’elle partage les concepts théoriques de la matière condensée, de la physique atomique et de la chimie quantique. Elle permet aussi de déchiffrer les signaux provenant de l’univers pour comprendre l’origine des noyaux, les processus astrophysiques violents tels les novae, kilonovae et supernovae, et les étoiles compactes comme les étoiles à neutrons.

Dans ce contexte, le GDR RESANET (RÉactions, Structure et Astrophysique Nucléaire: Experiences et Théories) permettra d’échanger de nouvelles idées théoriques et expérimentales et d’intensifier les échanges aux interfaces avec d’autres disciplines. Le GDR a pour mission de fédérer autour d’actions et de projets communs les équipes de recherche du CNRS, des Universités et du CEA travaillant en physique nucléaire de basse énergie au niveau expérimental, théorique et observationnel.

Pour accomplir sa mission, le GDR est organisé autour de 4 questions principales qui sont:

  • Quelle est la structure et la dynamique des systèmes faiblement liés (noyaux exotiques) ?
  • Quelles sont les formes des noyaux et les symétries sous-jacentes aux frontières en spin et en masse ?
  • Quelles sont les nouvelles frontières dans la description microscopique des noyaux ?
  • Quel est l’apport de la physique nucléaire à la compréhension de l’astrophysique ?

Ces 4 questions sont constitutives des 4 groupes de travail du GDR. Un cinquième groupe de travail concerne des réflexions générales sur des programmes de R&D communs. Les groupes de travail se réunissent une fois par an, indépendamment les uns des autres. En fin d’année, une assemblée générale du GDR fait le point sur les avancées des groupes de travail. Toutes les informations sur les réunions sont données sur ce site, et une liste de diffusion permet d’annoncer les actions du GDR.

En plus des groupes de travail, le GDR fonctionne avec un bureau et un conseil scientifique.